ETHIQUE DEVELOPPEMENT DURABLE

Au cours des sorties, des voyages organisés, voici les points forts qui retiennent mon attention afin d'offrir qualité, sens de l'écologie et du développement durable y compris dans nos activités de loisirs. Ce sont à mes yeux des bases pour que chaque instant devienne harmonieux.

- Privilégier une mobilité douce (voir ce site) : covoiturage, train, train bus, train vélo. Autant de possibilités pour une écomobilité. Voilà quelques idées autour d'Annecy : http://www.camptocamp.org/articles/412654/fr/changer-d-approche-12-idees-de-sorties-montagne-sans-voiture-autour-d-annecy

- Sélectionner un ratio temps de trajet/temps de course toujours le plus positif possible. Par exemple privilégier une escalade d'arête dans les environs d'Annecy plutôt que d'aller en Suisse voisinne pour une activité similaire,  qui nécessiterait de nombreux kilomètres en plus.

- Laisser à d'autres la pratique de l'héliski

- Lorsqu'un choix d'hebergement m'est demandé, choisir gite et refuge ayant une norme de qualité (HQE, ISO 9001 ou 14001) ou développant des actions favorable à un meilleur équilibre homme - nature.

- Pour les moments de restauration, privilégier la nourriture local et bio.

- Opter pour des groupes de petites tailles (de 1 à 6 personnes par guide) pour développer un véritable échange entre chaqu'un, une qualité d'écoute et d'adaptation. Pour permettre à tous de vivre ces temps "hors du temps" de manière optimum. De plus, par ce mode de fonctionnement il est plus aisé le cas échéant de modifier un parcours, des réservations d'hébergement ou de transports pour au dernier moment mettre en place une meilleure solution.

- Proposer des espaces de partage pour que chaqu'un puisse exprimer sa vision et son appréhension du voyage. Et ainsi offrir la possibilité de trouver des solutions aux éventuels obstacles rencontrés individuellement.

- Faire travailler les agences locales, les porteurs des villages, les guides locaux. En les rémunérant directement pour être certain que l'argent va ainsi au bon endroit. Par exemple sur un voyage comme le haut Atlas au Maroc, le fait de faire travailler pour un raid à ski un guide local un muletier un cuisinier fait vivre une grande partie d'un petit village de montagne, et ainsi évite la désertification rurale en permettant à des familles nombreuses de demeurer sur place.

 - Privilégier la sécurité tant en terme de choix d'itinéraire que de matériel. Par exemple, pour tous les treks en altitude au dessus de 4000 m, un caisson hyperbare portable (appelé aussi caisson d'altitude) est présent pour traiter tout premier signe de MAM (Mal Aigu des Montagnes) et permettre ainsi, éventuellement, la poursuite du voyage. Ou à défaut éviter d'autres séquelles plus graves.

Prochains départs

- Marche & chamanisme, Jura. Du 12 au 14 janvier 2018

- Ski de randonnée au Liban, du 26 janvier au 4 février 2018

Voir tout le programme

 

Pensée du jour


Sponsors

  Icebreaker, le meilleur de la laine

Salomon

Teko le top des chaussettes.

 

COORDONNEES

627, Route de Verbin
74230 Dingy St-Clair
+33.(0)6.81.07.66.35