Touching the Flow

Touching the Flow - Approcher l’état du Flow 

Qu’est ce que le flow ?

En psychologie positive, le flow (littéralement flux en anglais), ou la zone, est un état mental atteint par une personne lorsqu'elle est complètement plongée dans une activité, et se trouve dans un état maximal de concentration, de plein engagement et de satisfaction dans son accomplissement. Fondamentalement, le flow se caractérise par l'absorption totale d'une personne dans son occupation.

Ce concept, élaboré par le psychologue Mihály Csíkszentmihályi, a été largement repris dans de nombreux domaines, du sport à la spiritualité en passant par l'éducation et la séduction1 (avec une reconnaissance particulière par l'ergothérapie), bien qu'il ait existé depuis toujours sous d'autres formes, principalement dans les religions orientales.

Atteindre le flow se dit aussi « être dans la zone ». Dans les versions françaises des textes de Csíkszentmihályi, on trouve indifféremment les termes de « flux », d'« expérience-flux », d'« expérience optimale » ou de « néguentropie psychique ».

Selon Csíkszentmihályi, le flow est un état totalement centré sur la motivation. C'est une immersion totale, qui représente peut-être l'expérience suprême, en employant les émotions au service de la performance et de l'apprentissage. Dans le flow, les émotions ne sont pas seulement contenues et canalisées, mais en pleine coordination avec la tâche s'accomplissant. Le trait distinctif du flow est un sentiment de joie spontané, voire d'extase pendant une activité.

En français, on emploie parfois, au sens profane, l'expression état de grâce, par exemple lors d'une prise de fonction ou d'un oral d'examen : les situations comme les actions à effectuer semblent se présenter alors de façon très claire.


Dans une interview avec le Magazine Wired, Mihaly a dit que le Flow est, "Etre complètement impliqué dans une activité pour elle-même. L'ego se dissipe. Le temps passe vite. Chaque action, mouvement et pensée suit inévitablement le précédent, comme lorsque l’on joue du jazz. Votre etre tout entier est impliqué et vous utilisez vos compétences à l'extrême." L’escalade est le sport parfait pour rencontrer cela. Par sa nature même, l’escalade est configurée pour respecter les composants du Flow que Mihaly dit être nécessaires pour que le Flow arrive :

1. Avoir des buts clairs (c'est-à-dire arriver au sommet de la voie …).

2. L'activité est configurée pour vous donner le retour d'information immédiat (j'ai réussi ou non? Bien ou pas?)

3. Il y a un équilibre entre le niveau de défi et votre niveau de compétence (voir le diagramme ci-dessous). 

4. Avoir un degré élevé de concentration et d'attention. 

5. Avoir un sentiment du contrôle de l'activité.

6. etre si absorbé dans ce que vous faites que vous éprouvez une perte de conscience (comme de s’inquiéter si je fais correctment telle ou telle technique), le temps passe vite (wouah, je ne peux pas croire que nous avons été sur ce parcours pendant une heure!) et votre attention consciente est rétrécie à seulement l'activité lui-même (vous ne pensez pas aux factures que vous devez payer !). 

7. C'est amusant et utile! 

Mihaly fut un des premiers chercheurs à inclure des grimpeurs dans sa recherche pyschologique  et a reconnu nos compétences comme quelque chose de plus que "la recherche du risque." Il a trouvé le secret que tous grimpeurs recherche vraiment: l'expérience d'être "dans le Flow." Que nous en prenions conscience ou pas, nous cherchons tous l'expérience du Flow quand nous grimpons - et dans notre vie en général.

Alors pourquoi aller toucher à ce Flow est-ce si important en escalade ?

Au niveau de base de l'expérience , le Flow est le bonheur pur. La recherche sur la psychologie de bonheur nous a montré que nous pourrions tous en utiliser un peu plus pour contrer nos tensions quotidiennes. Les américains ont tendance à être plus malheureux que d'autres cultures malgré nos ressources énormes et connaissance.
Au niveau de l’escalade, le Flow améliorera votre escalade et améliorera votre expérience de votre escalade. Si vous vous lançez constamment sur des projets (haut le niveau de défi), il y a  des chances que vous passiez plus de temps dans les états d’'Éveil d'Anxiété du diagramme. Ceci peut être agaçant et faire baisser votre motivation pour continuer. 
Ou, si vos compétences se sont améliorées mais que vous ne vous poussiez pas assez, alors vous pouvez être coincés dans la zone de Contrôle du diagramme. 

Les données récemment acquises sur les réseaux attentionnels renseignent sur l’activité d’un cerveau en état de flow, notamment celles s’intéressant à la notion surprenante d’attention « sans effort ».

Les distracteurs de l’attention sont évalués par plusieurs systèmes cérébraux qui déterminent à chaque instant l’intérêt et l’importance de ce qui stimule les sens ou les pensées. Des structures telles que l’amygdale et l’hippocampe traitent ces caractéristiques de façon « rigide », en fonction du passé : ce que l’on a l’habitude de trouver intéressant (lire un magazine, surfer sur Internet) ou désagréable, voire dangereux, et donc important (un visage ayant l’air menaçant). D’autres aires, situées surtout dans le cortex préfrontal, utilisent des critères plus flexibles dépendant des buts que l’on se fixe pour l’avenir, proche ou lointain. Chaque système fixe en quelque sorte ses priorités, qui se contredisent souvent dans une lutte incessante pour le contrôle de l’attention ; cette lutte d’influence aboutit à ce que les psychologues nomment des « conflits motivationnels », c’est-à-dire des situations où le cerveau cherche à accomplir en même temps plusieurs objectifs contradictoires.

Sur le plan mental, on dit que deux processus cognitifs sont antagonistes lorsqu’ils mobilisent les mêmes régions cérébrales, en particulier le même réseau de l’attention. C’est pourquoi on ne peut pas réaliser (exactement) en même temps deux activités qui demandent d’être attentif. En conséquence, il n’est pas étonnant que l’état de flow, en tant qu’état d’attention sans effort, ni conflit, ni stress, soit si recherché et valorisé.

PROCHAINS DEPARTS

- Marche & chamanisme Haut Jura, du 11 au 13 janvier 2019

- Voyage ski de randonnée au Liban, du 24/01 au 01/02 2019

- Voyage ski de randonnée en Bulgarie, du 24/02 au 01/03 2019

 

Voir tout le programme

 

AVIS ET COMMENTAIRES

PENSEE DU JOUR

 

 

SPONSORS

  Icebreaker, le meilleur de la laine

Salomon

Teko le top des chaussettes.

 Scott et OR

COORDONNEES

627, Route de Verbin
74230 Dingy St-Clair
+33.(0)6.81.07.66.35